Mot du Directeur Général

La réforme des systèmes et moyens de paiement dans la zone UEMOA initiée en 1999 par la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) s’est traduite par l’émergence du Groupement Interbancaire Monétique «GIM-UEMOA» en 2003, pour assurer la gestion de la monétique interbancaire dans toutes ses dimensions réglementaires et opérationnelles.

Après  10 ans d’existence, d’importants chantiers ont été ouverts, dans le but d’améliorer les services relatifs aux systèmes de paiement dans la zone, et promouvoir la bancarisation des populations. De ce fait, plus 108 banques membres de notre programme sont connectées à notre plateforme interopérable et sécurisée proposant une gamme complète de fonctions et solutions conformes aux meilleures pratiques internationales en la matière.  Par cette option, nous avions à cœur de tirer profit du développement fulgurant des technologies de l’information et de la communication pour faire de notre espace commun un des acteurs majeurs de la convergence technologique à l’échelle mondiale. Dans ce cadre, il convient de saluer la détermination des hautes Autorités de l’UEMOA, qui n’ont eu de cesse de mettre en place les conditions pour améliorer les offres de services bancaires.

Le GIM-UEMOA est donc plongé dans un nouveau paradigme de paiements électroniques marqué par l’irruption d’innovations qui bouleversent positivement les  pratiques commerciales et consacrent l’émergence de nouveaux acteurs nationaux,  régionaux et internationaux. Sur la base des acquis enregistrés et des défis posés par les impératifs de compétitivité de l’UEMOA, des orientations stratégiques ont été définies assorties d’objectifs prioritaires. Il s’agira d’améliorer les processus organisationnels internes et de moderniser les systèmes de paiement monétique et électronique par l’innovation.

Dans cette perspective, le GIM-UEMOA entend, dans une démarche inclusive, s’appuyer sur le développement de produits et services mettant la qualité au cœur du processus pour favoriser l’inclusion financière. A cet effet, les membres ont convenu de développer un modèle économique et financier qui servira de fer de lance à la consolidation de la productivité et à l’efficience de leurs interventions. La mutualisation des infrastructures technologiques et des solutions devrait permettre aux acteurs du GIM-UEMOA de tirer un profit  des opportunités offertes et de gagner en compétitivité.

Au titre des perspectives, de nouveaux partenariats se dessinent déjà entre les membres du GIM-UEMOA et les opérateurs de téléphonie, les investisseurs, les professionnels des TIC, les émetteurs internationaux et régionaux, les sociétés multimédias, les établissements de paiement, les organismes de recherche-développement-innovation. Cette nouvelle orientation invite à la transformation institutionnelle basée sur un élan de dépassement, de créativité et de liberté. Elle pose également l’exigence de renforcer la gouvernance et la régulation ainsi que la normalisation des activités commerciales et industrielles. De même, la mobilisation optimale de ressources adéquates pour le financement des investissements nécessaires est inscrite au cœur de la feuille de route du GIM.

Sur la base des engagements des parties prenantes, le Groupement devra conserver son leadership et jouer un rôle d’impulsion dans le développement des systèmes de paiement. Ainsi, il sera permis de nourrir le rêve d’étendre les produits monétiques dans tous les villages de la zone UEMOA, reflétant la réalisation d’une des aspirations les  plus partagées de nos Autorités.

Blaise AHOUANTCHEDE

actu_events

search

savoir

epargne

espace

faq

Nos membres :

Scroll To Top